https://www.quelleenergie.fr/economies-energie/recuperateur-eau-pluie/installation

Comment fonctionne un récupérateur d’eau de pluie ?

Le rôle joué par le récupérateur n’est pas méconnu. Un arrêté existe même pour règlementer les usages qui pourraient être faits de ce dispositif. Il est installé constamment et est présent en région sèche ou humide ; il permet de recueillir l’eau de pluie.

C’est un réel instrument d’économie en ce que l’eau recueillie sert à autre chose. De l’eau potable est par exemple conservée pour être bue au lieu de servir encore à l’arrosage de plantes ou au lavage de voiture. Cependant, combien de personnes en savent sur le fonctionnement du récupérateur d’eau de pluie ? Comment fonctionne un récupérateur d’eau de pluie ?

Le principe du récupérateur d’eau

Le principe du récupérateur d’eau est assez simple : récupérer les eaux pluviales pour en faire autre chose. Son fonctionnement quant à lui est encore plus simple que son principe. Retenons avant tout qu’un récupérateur d’eau fonctionne à l’aide d’une gouttière, d’un filtre et d’un réservoir.

Le fonctionnement à proprement parler…

Il débute par la pluie. C’est la pluie et plus explicitement, de l’eau, qui doit tomber du ciel pour que le récupérateur puisse fonctionner. Cette pluie tombera sur la toiture de votre maison. Elle sera ensuite récupérée en premier par la gouttière. Cette dernière est reliée à la cuve de votre récupérateur d’eau, que cette cuve soit enterrée ou pas.

L’eau de pluie va maintenant se diriger vers le dispositif que représente le récupérateur d’eau. Ceci grâce à un tuyau qui toujours relie la gouttière à la cuve. Avant de parvenir à la cuve, cette eau passera par l’étape du filtrage. Elle sera donc mise au propre par le filtre. Celui-ci empêche les insectes, les feuilles et les détritus de toutes sortes d’accompagner l’eau dans le récupérateur d’eau de pluie. Il va également empêcher que de la vase ne se forme dans le récupérateur.

à Voir aussi : quelleenergie

L’eau filtrée peut maintenir parvenir au récupérateur. Une fois dedans, elle peut maintenant être distribuée par un robinet ou une pompe électrique. Les robinets sont pour les modèles situés sur le sol. Quant aux pompes, elles concernent les cuves enterrées.

Quelques petites informations…

Le récupérateur d’eau de pluie doit normalement être toujours rempli. Le jour où il se vide, la pompe électrique basculera automatiquement sur le réseau public. Ce basculement empêche que votre domicile ne soit pas alimenté en eau de ville. Il permet parfois le remplissage de la cuve du récupérateur avec l’eau du réseau public.

Aussi, il ne faut jamais oublier la séparation obligatoire exigée par la règlementation en vigueur. Celle-ci se fait entre le réseau local ou public et le récupérateur d’eau. Un clapet est aussi obligatoire pour gérer le trop-plein.

à Voir aussi : Installation de votre toboggan : guide technique !

Par ailleurs, le récupérateur doit faire l’objet d’un entretien particulier. Qu’il soit doté d’un robinet ou d’une pompe électrique, il est indispensable que la vidange et le nettoyage soient réalisés au moins une fois dans l’année. Dans le cas où c’est d’une pompe qu’il s’agit, la crépine d’aspiration doit être nettoyée au moins deux fois au cours de l’an. Les gouttières ne sont pas du reste : feuilles et mousses doivent être régulièrement ôtées.

Venez voir le robinet capt’eau, un très bon recuperateur eau de pluie : https://jerecuperemoneau.info/le-robinet-capteau/