Comment motoriser un volet roulant ?

Il est souvent très fatigant d’utiliser une manivelle ou tout autre système manuel afin d’actionner un volet roulant. Vous décidez alors d’opter pour les avancées technologiques en motorisant le système, mais ne savez pas par où commencer. Le souci, c’est que vous ne pouvez pas faire appel à un professionnel. Alors même si vous n’êtes pas doué pour le bricolage, nous vous proposons un petit procédé qui vous permettra de parvenir à vos fins sans compromettre votre équipement. La motorisation des volets roulants est une simple affaire bien qu’elle n’en ait pas l’air au premier abord. En effet, il est très important de prévoir toute une série de préparatifs pour mener à bien cet atelier de bricolage.

Le choix du moteur

Il existe plusieurs types de moteurs. Toutefois, le plus important doit être la puissance du moteur. La capacité du moteur que vous aurez à choisir doit être en adéquation avec votre accessoire. Il faut faire quand même attention pour ne pas faire le choix d’un moteur trop puissant au risque de dégrader votre volet roulant. Pour savoir donc le type de moteur à choisir, il vous faudra prendre en compte les dimensions du tablier de votre volet roulant, mais aussi de son tube d’enroulement, du matériel et du pas des lames.

Un autre critère est celui du type de motorisation. Selon vos besoins, vous pourrez choisir une motorisation filaire connectée à un interrupteur, une motorisation radio sans fil (pour un contrôle à distance) ou une motorisation à l’énergie solaire. En outre, il faudra choisir entre un moteur tubulaire à installer dans l’axe ou l’utilisation d’un nouveau tube d’enroulement équipé du moteur. Pour un meilleur choix, vous pouvez prendre conseil chez votre vendeur pour plus d’efficacité et d’économie.

https://www.youtube.com/watch?v=aFVUcUUESPg

L’installation du moteur

Vous aurez besoin d’un tournevis, d’un feutre, d’une perceuse, d’un maillet, d’une scie à métaux et d’un kit de motorisation compatible. Ce dernier comprend tout ce dont vous aurez besoin pour l’installation.

Pour cette phase, il faudra veiller à l’indépendance du système d’alimentation du moteur. En effet, une dérivation à partir d’une prise ou d’un interrupteur serait très dangereuse ou inappropriée.

Rendez-vous sur cet article si vous souhaitez passer du manuel à l’électrique.

Pour commencer, vous devez démonter et nettoyer le coffre. Ensuite, vous devez dérouler le volet jusqu’à ce que vous puissiez atteindre les vis de blocage. Par la suite, dévissez votre manivelle et démontez les pattes d’attache sur le tube de la première lame. Après cela, enlevez doucement le tube d’enroulement et démontez la console, puis fixez sur cette dernière le support du nouvel axe. Ensuite, installez la console sur la platine de fixation du coffre et emboîtez le tube côté étrier et côté moteur. Raccordez le câble à votre alimentation électrique et attachez les sangles reliant la lame au tube d’enroulement.

L’installation peut paraître compliquée et certains termes incompréhensibles. Alors, faites en sorte de ne pas être totalement novice en la matière en vous référant à votre vendeur pour plus d’informations. Certaines enseignes proposent aussi des cours en ligne et des tutos selon vos besoins et difficultés particulières. Songez à vous procurer les bonnes pièces au meilleur prix et n’oubliez surtout pas la sécurité.

Combien coûte la pose d’une fenêtre sur mesure?