projecteur-led-2016-portable

La qualité de l’image est elle bonne avec un pico projecteur ?

On a beau vanté les innombrables avantages d’un mini projecteur sur le plan de la connectique, de la taille ou de l’autonomie, à un moment il faut se poser la question cruciale de la qualité d’image de cet appareil. Avec les vidéoprojecteurs classiques, le problème ne se pose pas en général. Mais, ici c’est beaucoup plus complexe car il implique plusieurs caractéristiques de projection.

Format de votre projecteur portable

Il s’agit du rapport entre la largeur et la hauteur de projection. Généralement, les pico admettent le 16:9 et le 4:3. Cela implique la lecture de format vidéos et d’images. Dans les faits, la première option n’est pas très évidente. Nous allons comprendre pourquoi.

A lire aussi : L’énergie solaire est-elle vraiment propre ?

Résolution

Il faut en considérer deux : la native et la maximale. La première désigne les différentes résolutions lues par les mini projecteurs ; il s’agit entre autres du VGA (640×480), du SVGA (800×600), du WVGA (848×480) etc. La seconde renvoie à la définition la plus haute qu’ils peuvent lire soit : 1208×800, 1920×1080, etc. en clair, la résolution des pico est juste assez bonne pour lire convenablement des documents. Et ce n’est pas tout.

A voir également : La résolution sur wikipédia

Taille

En la matière, retenez que les pico sont capables de projeter des images de 120’’. C’aurait été louable si leur résolution n’était pas si faible. Ce qui fait qu’avec cette taille, les images sont déchirées pour ainsi dire. La distinction des couleurs et des détails restent une chimère. Ça ne s’arrête pas là. Nous vous conseillons d’ailleurs ce site qui propose un comparatif des meilleurs mini vidéo projecteurs.

Luminosité

Là où un projecteur classique de 2500 lumens serait qualifié d’acceptable, le mini projecteur atteint difficilement les 100 lumens. L’écart parle de lui-même. Attendez d’en savoir plus sur le contraste.

Contraste

Avec 400:1 de contraste, le pico parait tellement dérisoire quand on sait que la limite tolérable pour une image de qualité est 1000 :1 voire 2000 :1 pour projecteurs basiques.